Etudier

ETUDIER A SHANGHAI

A Shanghai, la meilleure Université est l'Université de Shanghai ou encore mieux la nouvelle Université de Shanghai, XIN SHANGHAI DAXUE, tellement grande qu'il faut un vélo pour se rendre d'un côté à l'autre. Magnifiques décors, lac à l'intérieur, magasin de boisson, de nourriture, resto', magasin de disques, de tenue de sport, car il y a un centre sportif à couper le souffle, de la piscine olympique aux terrains de tennis, volley, basket, foot... et nous en passons.
L'inscription sans bourse doit être aussi chère qu'aux USA mais c'est le top, grande librairie et grande bibliothèque. Pour ceux qui ont de l'argent, c'est le meilleur endroit. A côte se trouve une banque avec un guichet pour retirer de l'argent, des restos,une poste, enfin, c'est la mieux desservie de tout Shanghai. L'Université de Shanghai, pas la nouvelle, dispense aussi de très bons cours, toute comme la nouvelle, et coûte moins cher (nous n’avons pas les prix) mais dispose de moins de facilités que la nouvelle Université. Seul défaut: vu sa grandeur, elle a dû être excentrée, mais on peut se rendre de là à Nanjing lu en taxi pour 30 yuan. Des bus desservent l'Université.
Anecdote comique: regarder les Shanghaïens essayer de prendre un taxi quand il pleut. C'est la vrai guerre, on se pousse, on pousse même ceux qui on déjà la main sur la poignée, ça cri, " j'étais là avant"... alors que des taxis il y en a toutes les minutes!
Mais c'est quand même galère quand il pleut en hiver et qu'il faut se battre pour un taxi, alors autant en rire, c'était notre devise!
bonjourshanghai





La scolarisation en Chine




1 - Le système scolaire en Chine



Le cadre de scolarisation dépend largement de la ville choisie pour l'installation de la famille. La plupart des grandes villes offre, si ce n'est une école française, une possibilité dans le cadre d'un système occidental (parfois sous réserve d'un examen d'entrée).

Il est également toujours possible de scolariser un enfant dans le système chinois. De nombreuses familles ont fait ce choix pour la maternelle et le primaire, même à proximité d'une école française ou internationale.

En cas de scolarisation locale non reconnue par le système français, vous pouvez recourir au Centre National d'Enseignement à Distance (CNED).

CNED : BP 60200, 86980 Futuroscope Chasseneuil Cedex France
05 49 49 94 94
www.cned.fr

Des droits de scolarité en général élevés sont presque toujours demandés dans les établissements français ou internationaux. Toutefois, des bourses peuvent être accordées aux enfants de famille ne disposant pas de ressources suffisantes pour assurer la prise en charge totale ou partielle des frais de scolarité, depuis la seconde année de maternelle jusqu'à la terminale.

Le Cned délivre des formations conformes aux programmes nationaux. Les modules de formation du Cned permettent aux enfants d’expatriés de préparer l’ensemble du cursus scolaire en disposant du même encadrement pédagogique que celui des établissements de l’Hexagone (conseiller d’orientation, professeur principal, relevés de notes, conseil de classe...). Les inscriptions peuvent être prises « en classe complète » (toutes les matières d’un niveau d’étude) ou « en cours à la carte » pour une matière précise (langues, options rares...). Le Cned propose également des cours de soutien et des cours d’été à distance.


2 - Les écoles




Vous trouverez des informations sur les autres écoles étrangères dans la note produite par la Mission Economique « S'expatrier en Chine : le chemin à suivre ».

Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser aux personnes ou aux organismes suivants:

Inspecteur d'Académie mis à la disposition du Ministère des Affaires Etrangères :
Madame Jeanine BORROMEI-DEBAY,
Résidence Saint-Simon, 13, avenue Jehan de Beauce, 28000 CHARTRES

Ministère de l'Education Nationale:
Direction des Affaires générales, Internationales et de la Coopération,

Bureau de l'Enseignement Français à l'Etranger (DAGIC/C3),
110, rue de Grenelle, 75357 PARIS, Tél. : 01.49.55.12.50

Bureau de l'Information sur les Systèmes Educatifs et de la Reconnaissance des diplômes (DAGIC/B3)
173, Bd de Grenelle - PARIS VIème, Tél. : 01.40.65.65.90

Division de la scolarisation au Ministère des Affaires Etrangères,
Direction des Français à l'étranger et des étrangers en France:
244, Bd Saint-Germain - 75303 PARIS 07 SP,
Tél : Accueil : 01.43.17.81.81 / Standard : 01.43.17.66.99

Source : http://www.missioneco.org/chine/




Les Principales Universités de Shanghai


Fudan : http://www.fudan.edu.cn/

Tongji : http://www.istju.com/

Jiaotong : http://www.sie.sjtu.edu.cn/

Shanghaï University : http://www.shu.edu.cn/

Shanghaï University - College of International Exchange : http://www.shu.edu.cn/cie/

Universités de Nanjing

Nanjing Normal University : http://www.njnu.edu.cn/

Hohaï University : http://www.hhu.edu.cn/



Quelques chiffres :

Le nombre d'institution en Chine :
Ecoles primaires : 553 622 établissements,
Ecoles secondaires 77 268 collèges et écoles normales,
Ecoles spéciales pour handicapés : 1539
Ecoles secondaires techniques et professionnelle.

Personnel enseigant:
Effectif global: 12 milllions d'enseigants à plein-temps.
Primaire: 5 800 000
Secondaire : 4 734 000
Supérieur: 463 000

Attention, ces chiffres ont peut-être changés depuis.
Sources: Statistical Yearbok.


L'éducation a toujours été très importante en Chine, même dans les temps anciens, du temps des Empereurs, l'éducation était primordiale, mais surtout réservée aux hommes. Et la plupart du temps, même voir toujours, interdite aux femmes qui au lieu d'apprendre les textes des Grands Hommes ( Confucius, Laoze....) devaient apprendre la calligraphie, la musique, le chant, tout pour plaire aux hommes et pour les marier.
Donc, l'éducation a toujours fait partie de la mentalité des Chinois.
Depuis toujours, le savoir est tenu en haute estime par les Chinois,car si une fille devait apprendre comment faire une bonne épouse, les hommes ne pouvaient demander en mariage une fille que s'ils avaient des "bagages" culturels, donc s'ils étaient allés à l'école. A cette époque déjà, les études étaient dures et ceux qui allaient à l'école passaient des examens compliqués.
De nos jours, l'éducation est obligatoire de neuf ans en cours, ils commencent à 6 ans et doivent donc en sortir à 15 ans. Cette loi a été adoptée en 1978 sous Deng Xiaoping.
Vingt ans plus tard, 98,9% des 6/12 ans sont scolarisés, donc on peut dire que l'objectif a été plus ou moins atteint, 87,1% des 12/14 qui vont au collège.
Bien sûr, toujours prendre en compte la différence des villes et des campagnes, ces chiffres sont donnés par la même source que nous avons cité plus haut, mais il faut toujours garder à l'esprit que la Chine est vaste et que tout le monde ne bénéficie pas de la chance d'être scolarisé.
Des nos jours, l'éducation n'est pas moins importante qu'avant, et pour un pays en voie de développement, le taux d'alphabétisation a atteint un score près du maximum, ce qui reste étonnant dans un pays encore en voie de développement, et c'est très bien d'ailleurs!. Par contre, dans les campagnes, les garçons et les filles ne bénéficient pas forcement des 9 années d'enseignement obligatoire et gratuit. Dans les campagnes, les parents préfèrent bien sûr que les enfants travaillent la terre que d'aller à l'école.
Toutefois, dans l'ensemble, le degré de scolarisation en Chine reste élevé, même si l'infrastructure scolaire reste encore rudimentaire et parfois, selon les écoles, les professeurs n'ont pas les compétences nécessaires.
L'ouverture de la Chine sur le monde permettait à beaucoup de familles de se rendre compte que l'éducation était importante s'ils voulaient que leur enfant ( devenu enfant unique) fasse quelque chose de bien dans sa vie et gagne plus d'argent.
Source : Bonjourshanghai.net



Cette article provient de Shanghai forum
http://www.bonjourshanghai.net

L'URL pour cette article est :
http://www.bonjourshanghai.net/modules/sections/index.php?op=viewarticle&artid=15