Shanghai forum-Forum
Shanghai forum  LOGIN   INSCRIPTION
SHANGHAI MEMBRES FORUM ANNONCES PHOTOS ANNUAIRE   CONTACT
SHANGHAI FORUM
Menu Principal

billet d'avion shanghai


Actualité chinoise

Index des forums de Shanghai forum
   CHINE INTERNATIONALE
     Israel : Etat terroriste ?
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
Titeuf
Envoyé sur :  9/11/2006 16:28
Shanghai Régulier(e)
Inscrit le: 21/8/2006
De:
Envois: 140
Israel : Etat terroriste ?
j'ai v pas mal d'articles sur ce qu'il se passe en Palestine et je suis vraiment choqué.



Beit Hanoun plongée à nouveau dans l’horreur.


PNN , 8 novembre 2006.


La ville de Bet Hanoun a de nouveau été dévastée ce matin par une sanglante invasion israélienne. Les forces israéliennes ont effectué ce matin des tirs d’artillerie sur la rue Hamad à Beit Hanoun (nord de la Bande de Gaza), dévastée après une semaine d’invasions, tuant 20 Palestiniens et blessant des dizaines de personnes. Plusieurs personnes se trouvent dans un état critique et vont augmenter le nombre de victimes, selon des sources médicales.

Depuis le début de l’invasion il y a sept jours, les forces israéliennes ont tué environ 80 Palestiniens et en ont blessé des centaines, dont des dizaines d’enfants, de civils, et des membres de la résistance armée.

Un témoin a déclaré à PNN en hurlant que les forces israéliennes ont bombardé délibérément les maisons et tué les résidents dans leur sommeil. Les domiciles des familles Kafarneh, Hamad, Athamneh situés près d’une école locale ont été victimes des tirs d’artillerie. Leurs voisins se sont réveillés dans un véritable cauchemar et ont dû ramasser des morceaux de corps déchiquetés appartenant pour la plupart à des familles entières.

Les enfants qui ont survécu à l’attaque hurlaient dans les rues, paniqués. Les ambulances ne pouvant pas gérer le nombre écrasant de tués et de blessés, plusieurs personnes ont été transportées dans le même véhicule à l’hôpital Kamal Adwan et Al Awda (nord de la bande).

Plusieurs témoins ont affirmé que les forces israéliennes n’ont pas averti la population avant de commencer leurs attaques. Il n’y avait ni membres de la résistance, ni tirs de roquettes dans les environs, selon eux. L’attaque est survenue après une nuit relativement calme en comparaison à ces derniers jours.

Un porte-parole du ministère de la santé, Khalid Radi, a dit que les équipes médicales ont eu de la peine à compter les victimes et les identifier, leur corps étant déchiquetés et carbonisés. Il a mis en garde contre l’effondrement du système de santé palestinien, à cause de la poursuite du blocus israélien.

Par ailleurs, les forces israéliennes ont mené à l’aube de mercredi une incursion dans le camp de Jabaliya. Une dizaine de véhicules militaires et des bulldozers, couverts par l’armée de l’air, ont ouvert le feu à l’aide de mitrailleuses en direction des maisons et ont détruit de grandes surfaces de terres. Trois Palestiniens ont été blessés dans un raid aérien à l’est du camp. Dans une autre attaque de l’armée de l’air, plusieurs individus ont également été touchés près du barrage de Soufa (sud).

L’attaque de ce matin sur Bet Hanon survient après que l’armée ait annoncé mardi son retrait de la ville après une invasion de six jours qui a entraîné la mort d’environ 63 Palestiniens. 300 personnes ont été blessées et 65 arrêtées

- Source : Palestine News Network http://french.pnn.ps



Israël continue ses massacres et tue 18 civils palestiniens pendant leur sommeil à Beit Hanoun.


Al Jazeera, mercredi 8 novembre 2006.


A l’aube de ce matin, les habitants d’un quartier populaire dans la localité de Beit Hanoun au nord de Gaza ont été surpris dans leur sommeil par des bombardements de l’armée israélienne. Le bilan s’élève à 18 morts palestiniens dont 8 enfants.

Un responsable du ministère de la santé, Khaled Radi, a indiqué que parmi les 18 victimes, 13 appartiennent à une même famille. Il a ajouté que les bombardements ont causé par ailleurs plus de 40 blessés, tous des civils.

Des sources de sécurité palestinienne ont rapporté qu’en l’espace de 15 minutes une pluie de plusieurs dizaines d’obus d’artillerie est tombée sur des quartiers populaires à l’est de Beit Hanoun. Cette information a été confirmée par l’envoyé spécial d’Aljazeera, il a précisé que les bombardements massifs israéliens ont visé des maisons de cette même localité.

Les forces d’occupation isaréliennes ont reconnu les bombardements de Beit Hanoun et le ministre de la défense Amir Peretz a ordonné l’ouverture d’une enquête ; de son côté, la ministre des affaires étrangères a exprimé ses « regrets » concernant cette tragédie.

Cette nouvelle boucherie vient après la fin de l’opération "Nuages d’automne" et le retrait des forces d’occupations israélienne de Beit Hanoun. Le bilan de l’opération "Nuages d’automne" s’élève à plus de 63 martyrs palestiniens et plus de 400 blessés dont la plupart sont des civils, on compte parmi eux beaucoup de femmes et d’enfants ; à ce décompte, il faut encore rajouter les 18 victimes et les 40 blessés d’aujourd’hui.

Hier encore, lors d’une autre attaque israélienne qui a visé un bus scolaire dans le quartier Beit Zaïd proche de Beit Lahya au nord de Gaza, un adolescent palestinien a été tué et sept enfants ont été blessés dont deux sont dans un état grave.

Pendant que les Palestiniens tentaient de secourir leurs blessés et constater les dégâts à Beit Hanoun, Israël, mena en parallèle d’autres opérations meurtrières à Djabalia. L’envoyé spécial d’Al Jazeera a indiqué qu’un palestinien a été tué et que quatre autres ont été blessés lors d’un bombardement à l’est de la ville.

D’un autre côté, l’envoyé spécial d’Al Jazeera en Cisjordanie rapporte que les forces israéliennes ont commis une boucherie, de plus, à Al Yamoun à l’ouest de Jenine en Cisjordanie, cette tuerie a fait 5 victimes palestiniennes dont 4 activistes des brigades d’Al Aqsa du mouvement Fatah.

Ce même envoyé expliqua qu’une unité israélienne spéciale s’est infiltrée au village et s’est accrochée avec des résistants palestiniens ; après les avoir blessés, cette unité spéciale les a alors conduits vers une maison proche du lieu d’accrochage et les a ensuite achevés à bout portant !

Hier, dans un rapport, le ministère de la santé palestinien avait déclaré qu’Israël utilise lors de ses tirs, des missiles sol-sol non conventionnels et interdits par la communauté internationale. D’après ce même rapport, ces missiles à forte explosion libèrent des gaz toxiques et provoquent de graves brûlures, les corps des victimes sont calcinés et pour les blessés, les brûlures internes sont tellement graves, que les médecins n’ont d’autres choix que l’amputation.

Pour voir la galerie de photos du massacre www.aljazeera.net

- Source : Al Jazeera

- Traduction : Leila Salem

Beit Hanoun : C'était comme un Tsunami
Par Ali Waked

A Beit Hanoun, les forces israéliennes se sont retirées mardi d'une ville défoncée après leur plus grosse opération depuis un an sur le territoire palestinien, laissant les habitants enterrer leurs morts.
"C'est la pire attaque que nous ayons jamais vue" a déclaré Khalil Yazji, un officier de police âgé de 45 ans vivant à Beit Hanoun.
"L'armée israélienne a apporté la destruction dans chaque rue et même dans chaque maison. C'est le tsunami de Beit Hanoun."

http://www.ism-france.org/news/images/BEIT%20HANOUN.jpg

une femme assise parmi les ruines



A Beit Hanoun, les forces israéliennes se sont retirées mardi d'une ville défoncée après leur plus grosse opération depuis un an sur le territoire palestinien, laissant les habitants enterrer leurs morts.
"C'est la pire attaque que nous ayons jamais vue" a déclaré Khalil Yazji, un officier de police âgé de 45 ans vivant à Beit Hanoun.
"L'armée israélienne a apporté la destruction dans chaque rue et même dans chaque maison. C'est le tsunami de Beit Hanoun."


Photo Reuters : une femme assise parmi les ruines. Voir les images de la destruction

Les forces israéliennes ont tué cinq hommes armés et un civil et ont blessé 13 personnes mardi dans des attaques contre trois autres secteurs du nord de la bande de Gaza, prétextant les attaques de roquettes contre le sud d'Israel, disent les groupes militants et les responsables de l'hopital.

Le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a condamné l'opération de l'armée israémienne à Gaza et a déclaré qu'Israel n'assurerait pas sa sécuritté par un bain sang.

"Les Israéliens quittent un secteur et entrent dans un autre." a déclaré le Président palestinien Mahmoud Abbas.

"Nous avons dit à l'Administration Américaine et aux Européens qu'une telle situation ne pouvait pas aider à restaurer la sécurité et la stabilité."

"Si Israel veut la paix et la sécurité, il doit cesser de répandre le sang palestinien." a expliqué Abbas.

Le maire de Beit Hanoun, un membre du groupe islamique au pouvoir, le Hamas, a déclaré qu'environ 40 maisons avaient été détruites et que 400 avaient été endommagées pendant les combats. La mosquée locale a été complètement détruite sauf son minaret.


Un habitant de la ville, Muhammed Abu Uda a déclaré : “Pendant l'opération, nous apprenions ce qui se passait par les medias parce que nous étions enfermés dans nos maisons mais ce que nous avons vu ce matin n'a rien à voir avec ce que nous entendions à la radio ou à la télévision."

"Il est évident que des gens sont venus et ont délibérément détruit les trottoirs. Ils ont détruit des nids de poule et nous sommes noyés dans les eaux d'égout.
Il n'y a pas une seule maison qui n'ait pas d'impact de balles et c'est dans le meilleur des cas - dans le pire des cas, la maison en partie ou complètement est détruite." ajoute Abu Uda.


Il a également declare que des équipes sont venus d'autres villes de la Bande de Gaza pour tenter de ramener Beit Hanoun à la normale.

"Les équipes locales sont débordées de travail. Toutes les routes sont bloquées, les canalisations et les poteaux électriques sont cassés. Il n'y a pas d'eau, pas d'électricité, et les routes sont pleines de monticules de sable et de rochers installés par les soldats pour faire office de barrages. Tout est en ruines et il y a tellement de morts." explique Abu Uda.

Beit Hanoun est devenu lentement une grande tente de deuil alors que les gens abordaient le tâche difficile d'identification des morts. Des tombes ont été rapidement creusées, suite au meurtre de 57 Palestiniens dans l'opération de la semaine dernière.

Les Palestiniens affirment qu'un enfant de quatre ans et qu'un autre de douze ans font partie des victimes ainsi que trois adolescents, mais l'IDF déclare que les rapports concernant des victimes civiles ont été exagérés.

Beaucoup de familles ne savent pas si ceux qu'ils aiment font partie des morts ou s'ils ont quitté la ville.

"Il y a de 10 à 15 corps non réclamés dans les divers hôpitaux et les gens qui ne savent pas où sont leurs fils vont d'hôpitaux en hopitaux pour vérifier s'ils ne sont pas parmi les morts." dit Abu Uda,

"Mais quand tout cela sera terminé et que les jours de deuil seront achevés, il restera des cicatrices de ces actions sur les enfants."

Je voudrais seulement vous dire : allez expliquer aux gens en Israel que cette opération n'arrêtera pas les roquettes."



Source : http://www.ynetnews.com/


Les médecins ont retiré du corps d'un Palestinien un morceau de métal estampillé "USA"

Le Docteur Mona El-Fara de Gaza nous informe depuis l'hôpital Al-Awda à Jabalya qu'un morceau de métal estampillé "USA" a été retrouvé dans le corps d'un Palestinien blessé lors de l'attaque israélienne contre Gaza et actuellement dans un état critique.
Selon les journaux israéliens, la sinistre opération "Nuages d'Automne" a tué 57 Palestiniens.



Dr. Mona Elfaraa : Morceau de métal estampillé "USA" extrait du corps d'un Palestinien blessé à Beit Hanoun


Ci-dessous, interview de Mona El-Faraa le 6 novembre réalisé par une équipe de l'ISM :


J’ai vu quelques-uns des éclats de bombe retirés des blessures les premiers jours, clairement estampillés USA, les éclats et les formes de blessures sont inhabituels, les chirurgiens ne les avaient jamais rencontré avant, certains corps étaient complètement brûlés, il manque les membres et l'un des corps était couvert de centaines de morceaux de petits éclats.

Nous n’avons ni le temps ni les moyens d’en rechercher les causes.


Personne n’est en sécurité. Ce matin, deux petits de 5 et 6 ans, blessés par une attaque de missile, ont été amenés dans notre hôpital. Ils tremblaient et pleuraient de peur. Leur institutrice Najwa Kholeef a été blessée à la tête. Deux jeunes hommes de 16 ans et 20 ans ont été tués.

Les chars et véhicules blindés ont encerclé l’hôpital de Beit Hanoun pendant les 6 derniers jours, empêchant des bénévoles médicaux et les victimes de la violence de l’atteindre.

Dimanche, nos collègues Ahmad Madhun, 21 ans, ambulancier et Mustafa Habib, bénévole médical, ont été assassinés et Danielle Abu Samra a été blessée en essayant de porter secours aux blessés.


Contacts anglophones à Gaza :

• Dr Mona Elfaraa, Médecin à l’Hôpital Al Awda de Beit Hanoun
Tel: +972 599 410 741 et +970 82846602
blog : fromgaza.blogspot.com

• Dr Abu Ala’a, Professeur à l’Université de Gaza
Tel: + 972 599441766

• Dr Asad A. Shark, Bande de Gaza, + 972 599 322636

• Dr Ayoub Othman, + 972 599 412 826

• Yousef Alhelou, journaliste basé à Beit Hanoun
Tel: + 972599697254.
Email: ydamadan@hotmail.com


Pour obtenir des photos d'une meilleure résolution, contactez le bureau de l'ISM :
00.972.2.9297 1824 ou 00.972.59.994 3157
info@palsolidarity.org


Source : ISM


Beit Hanoun
la volonté d’un peuple contre l’arsenal d’une armée


" Le peuple palestinien, la poitrine nue, fait face à un arsenal militaire israélien énorme, épouvantable, mais en fait, la volonté du peuple palestinien pour sa liberté l’oblige à devoir endurer de telles attaques. Il n’obtiendra jamais sa liberté en se mettant d’accord avec l’agenda d’Olmert."





Mosquée de Beit Hanoun détruite lors du siège.

« Les soldats de l’armée israélienne sont en train de bloquer la mosquée alors qu’un groupe de combattants de la résistance y a trouvé refuge de crainte d’une d’attaque. Des dizaines de femmes se dirigent vers la mosquée, constituant un bouclier protecteur pour ces hommes sans défense à l’intérieur. » me dit sur son portable Faten Sehwai, de Beit Hanoun, cachée dans sa maison et sans moyen d’en sortir à cause du couvre-feu imposé par l’armée israélienne.

Beit Hanoun est une petite ville palestinienne dans le nord de la Bande de Gaza, les « nuages d’automne », ceux formés par les Israéliens, passent au-dessus de ses habitants, rendant leurs jours aussi noirs que la nuit. Ces nuages sont toxiques, ils ont tué - au moment où j’écris - près de 50 Palestiniens, des femmes, des hommes et des enfants, ils en ont blessés environ 200.

« Nuages d’automne » est le nom de code de l’attaque israélienne en cours sur Beit Hanoun, une offensive considérée comme la plus dure de ces dernières années. Israël prétend que cette invasion vise à « empêcher la résistance palestinienne de tirer des roquettes sur la ville israélienne proche, Sderot ». Ils se sont toujours servi d’un tel prétexte pour toutes les invasions contre Gaza, invasions qui ont pris des milliers de vies innocentes durant ces 6 dernières années de conflit ouvert.

Beit Hanoun a été exposée à plusieurs attaques armées israéliennes depuis le déclanchement du soulèvement palestinien en septembre 2000 : l’opération « Arc-en-ciel » en 2004, l’opération « Pluies d’été » de juin à octobre de cette année, et actuellement, l’opération « Nuages d’automne ». Qui connaît le nom euphémique qu’ils vont choisir pour la prochaine... ?

En 2004, l’opération « Arc-en-ciel » a tué 120 hommes, femmes et enfants palestiniens, elle a provoqué de graves destructions de ponts, de maisons et de fermes et pourtant Israël n’a pas atteint son objectif (arrêter les attaques de roquettes artisanales sur la frontière avec Israël par la punition de la population civile du secteur d’où étaient tirées les roquettes).

Durant l’opération « Pluies d’été », le 27 juin de cette année, 1 000 acres d’oliveraies et d’orangeraies ont été rasés (1 acre = 40 m2), 18 maisons palestiniennes ont été complètement détruites et 26 établissements industriels et commerciaux ont été ravagés rien qu’à Beit Hanoun, selon le Centre pour les droits de l’Homme de Gaza (PCHR).

Novembre 2006 : l’armée israélienne a lancé sa dernière opération militaire, nom de code : « Nuages d’automne » ; en 5 jours, elle a ôté la vie à 50 Palestiniens et en a blessé plus de 200.

Mais même avec de si lourdes pertes à Beit Hanoun, la résistance palestinienne n’a jamais cessé. Malgré une présence massive de l’armée israélienne dans tous les coins de la ville, des dizaines de roquettes fabriquées sur place ont été tirées sur la ville israélienne proche, Sderot.

« Pour la résistance, le nombre d’impacts n’est pas l’important ; la résistance veut envoyer un message au monde ; il y a ici un peuple qui a un problème et qui cherche, par tous les moyens possibles à sa disposition, à gagner sa liberté et à instaurer son propre Etat - c’est le droit de tous les peuples. Si vous regardez bien ces morts et ces blessés, vous verrez que les enfants, les femmes et les vieillards forment le plus gros de ces victimes » dit Abu Adnan, dirigeant éminent des Comités populaires de la résistance palestinienne.

« Le peuple palestinien, la poitrine nue, fait face à un arsenal militaire israélien énorme, épouvantable, mais en fait, la volonté du peuple palestinien pour sa liberté l’oblige à devoir endurer de telles attaques. Il n’obtiendra jamais sa liberté en se mettant d’accord avec l’agenda d’Olmert (le Premier ministre israélien) », assure Abu Adnan.

Les gouvernements israéliens successifs ont failli en voulant faire du peuple palestinien de Beit Hanoun un peuple soumis à l’occupation, pourtant l’armée a usé de toutes ses forces pour arriver à cette fin.

« Ce gouvernement se caractérise par un extrémisme manifeste, il inclut maintenant Avigdor Lieberman auquel on a donné un pouvoir considérable dans le gouvernement israélien. Cet homme a des positions jusqu’au-boutistes pour le processus de paix. Il fait preuve aussi de positions racistes envers les Palestiniens, appelant au transfert de tous les Palestiniens hors de la Palestine » dit Talak Aukal, analyste politique notoire de Gaza.

« L’autre face du problème est liée à la condition psychologique du gouvernement israélien, résultat de sa guerre contre le Liban en juin qui a fait naître un sentiment d’échec au cœur de l’armée israélienne. Ainsi, Israël veut rattraper cet échec au Liban en battant à plates coutures les Palestiniens dans Gaza » ajoute Aukal.

Depuis le 27 juin, l’armée israélienne a agressé différents secteurs de la Bande de Gaza, dont Beit Hanoun, tuant environ 350 Palestiniens, blessant des milliers d’autres, détruisant les principales infrastructures dont la centrale électrique (provoquant depuis des coupures totales dans tout Gaza), les ponts, les bâtiments ministériels, les fermes et les maisons. Dans le même temps, le taux de pauvreté dans Gaza a atteint les 70 %, à cause de la coupure de l’aide internationale quand le Hamas a été élu au pouvoir en janvier.

Il faut comparer ces pertes massives subies par les Palestiniens à cause des opérations israéliennes continuelles à travers la Bande de Gaza, dont le siège actuel de Beit Hanoun, à celles de l’armée israélienne : celle-ci a perdu 2 soldats, dont l’un par un tir venu de son propre camp, et les victimes, parmi les habitants de Sderot, des roquettes palestiniennes ne sont ni gravement touchées, ni nombreuses.



Vue de Beit Hanoun, le 6 novembre.




Les chars de l’occuppant israélien à Beit Hanoun.





Manifestation des Palestiniennes devant la mosquée.




Mirvat Massoud, 18 ans, s’est sacrifiée à Beit Hanoun.






Une femme demande de l’aide dans sa maison détruite.





Dans Beit Hanoun, ils doivent marcher dans la boue.





Maison détruite.


Rami Almeghari
http://www.imemc.org/content/view/2...
Traduction : CCIPPP ; photos : Yahoo actualités.
Shanghai
Envoyé sur :  10/11/2006 14:24
Modérateur
Inscrit le: 27/7/2006
De: Chine
Envois: 1388
Re: Israel : Etat terroriste ?
75005
Envoyé sur :  6/1/2007 15:31
Mini Shanghai
Inscrit le: 6/1/2007
De:
Envois: 7
Re: Israel : Etat terroriste ?
être terroriste, c'est poser des bombes dans des maternités, des écoles, des bâtiments publics, des bars, des restaurants. Ce que fait Israel (et que je condamne), ce sont des opérations militaires. Ce N'EST PAS du terrorisme, même si je précise que les bavures israeliennes doivent être condamnées. Essayez de ne pas vous emporter pour éviter de qualifier tout le monde de "terroristes"! Le Hamas est terroriste, mais pas Israel. Refechissez à la DEFINITION du mot "terroriste", nom de nom !
jean
Envoyé sur :  6/1/2007 20:38
Shanghai Aspirant(e)
Inscrit le: 3/8/2006
De:
Envois: 56
Re: Israel : Etat terroriste ?
chacun son avis mais pour moi et l'ensemble des habitants de cette planete (même les japonais) pensent que Israel est un etat terroriste!
Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Top

Enregistrez-vous pour poster
 



Top Asie - Annuaire Asiatique [Asie, japon, Chine, Inde, Corée] Nos Liens