Shanghai forum-Forum
Shanghai forum  LOGIN   INSCRIPTION
SHANGHAI MEMBRES FORUM ANNONCES PHOTOS ANNUAIRE   CONTACT
SHANGHAI FORUM
Menu Principal

billet d'avion shanghai


Actualité chinoise

Index des forums de Shanghai forum
   CHINA SPORT
     Pékin Stade olympique Le « Nid d'oiseau »
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
Shanghai
Envoyé sur :  18/9/2006 15:18
Modérateur
Inscrit le: 27/7/2006
De: Chine
Envois: 1388
Pékin Stade olympique Le « Nid d'oiseau »


Le 17 septembre 2006, c'est le jour où l'on enlève les supports de l'ossature en acier du Stade olympique national car le Nid d'oiseau tient désormais sur ses propres socles.

Ces rameaux d'acier qui s'entrecroisent et composent ainsi le « Nid d'oiseau » constituent la partie la plus splendide dans la conception du Stade olympique national, et également la tâche la plus difficile dans la mise sur pied de cette construction. Ces rameaux d'acier, légers et gracieux en apparence, pèsent 42 000 tonnes au total, dont le sommet (partie supérieure et ses environs suspendus) pèsent 112 00 tonnes, ce qui produit immanquablement une pesanteur inimaginable.

Dans le processus de la construction du « Nid d'oiseau », 78 supports temporairement installés pour la circonstance servent à étayer ces 112 00 tonnes de rameaux d'acier. Ces 78 supports sont répartis, selon leurs places horizontales, dans le cercle extérieur, le cercle du milieu et le cercle interne de la partie supérieure de la structure en acier du « Nid d'oiseau », dont 24 dans le cercle extérieur, 24 autres dans le cercle du milieu, et 30 restants dans le cercle interne. Le déchargement signifie l'enlèvement des 78 supports provisoires pour que le « Nid d'oiseau » soit totalement soutenu par ses propres socles au lieu d'être étayé jadis par une force extérieure, à savoir, ces 78 supports provisoires.



Du fait que ces supports provisoires pèsent 112 00 tonnes, les experts ont décidé, sur la base d'un calcul et d'une démonstration stricts, d'accomplir ce déchargement fort compliqué par un processus divisé en sept étapes (35 sous-étapes au total) en conformité avec le principe dit « intégralité, simultanéité, échelons ». L' « intégralité » et la « simultanéité » veulent dire qu'à chaque étape, il faut enlever en même temps les charges des points de support d'un même cercle, qu'il s'agisse du cercle extérieur, du cercle du milieu ou du cercle interne du « Nid d'oiseau ». Comme les charges à enlever restent très importantes et qu'on ne peut pas accomplir ce travail par une seule étape, il faut donc diviser ce processus par « sept étapes », d'où les « échelons ».

Au cours du montage du « Nid d'oiseau », on a installé au sommet de tous les 78 supports provisoires des coussins hauts de 100 mm ou de 200 mm pour étayer de la sorte la principale structure d'acier du « Nid d'oiseau ». Dans l'application réelle du déchargement, l'accomplissement de chaque sous-étape doit en fait passer par trois chaînons technologiques bien précis : premièrement, faire monter des crics pour que ces derniers puissent appuyer le « Nid d'oiseau » en remplacement des supports provisoires ; deuxièmement, retirer les coussins susmentionnés antérieurement installés au sommet des supports provisoires selon les exigences du projet de conception du Stade olympique natioinal ; troisièmement, faire descendre doucement les crics jusqu'à une hauteur où l'on arrive à démanteler leur force d'appui ; à ce moment-là, la pesenteur restante du « Nid d'oiseau » est de nouveau soutenue par les supports provisoires ; tout ce processus doit progresser graduellement et par étape, c'est-à-dire, les crics et les supports provisoires doivent étayer la structure d'acier du « Nid d'oiseau » de façon alternative, et descendent aussi tour à tour. Finalement, à l'issue des 35 sous-étapes marquées par ce cycle, le « Nid d'oiseau » arrive à se tenir debout sur ses propres socles sans aucun appui venu de l'extérieur. C'est seulement dans ce cas-là qu'on peut dire que le processus de déchargement s'achève définitivement.



Très simple à première vue, ce processus est en fait extrêmement compliqué pour la bonne raison que les étapes du déchargement demeurent bien complexes et les procédés technologiques fort exigeantes. Citons comme exemple les divers maillons connus dans le processus de déchargement, toutes les distances doivent être bien calculées et précises jusqu'au millimètre : pour le cercle extérieur de la structure d'acier du « Nid d'oiseau », la distance totale de sa descente doit atteindre 68-286 mm ; et cette distance descendante doit respectivement atteindre 161-178 mm pour le cercle milieu et 208-286 mm pour le cercle interne. Par conséquent, la réussite ou non du processus de déchargement constitue une marque du succès ou de l'échec de la construction du Stade olympique national.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Top

Enregistrez-vous pour poster
 



Top Asie - Annuaire Asiatique [Asie, japon, Chine, Inde, Corée] Nos Liens